Les années 90

90/91 : FANTON ENTRAINEUR

Philippe BEGOUT s’en va. Les dirigeants demandent à Christian FANTON de lui succéder. Il sera épaulé par Robert DIVRY. C’est un pari osé car Christian a peu d’expérience de la fonction et il est toujours difficile de passer du rôle de joueur à celui d’entraîneur. Il a certes l’avantage de bien connaître le groupe et de faire l’unanimité au sein de celui ci. Il étoffe son effectif avec la venue d’Eric FUEYO, de Joël RIFFAUD et surtout d’un gardien de qualité, Eric MACHEFERT, qui s’est déjà frotté à la D2 au LFC. Par contre Laurent PEYRELADE est parti à Brive.

Laurent aura passé quatre saisons à l’ASPTT avant d’entamer une carrière exceptionnelle. Formé à Landouge, il rejoint nos juniors en 86. Il jouera par la suite à Brive en National, puis Nantes, Lille, Sedan, Le Mans. 192 matches en L2, 102 en L1, champion de France L1 en 95 et L2 en 2000, 4 matches en coupe d’Europe C1 et 2 en C3.

Le début de championnat est plus que difficile pour les hommes de FANTON, trois matchs trois défaites. Mais il n’est pas inquiet, il connaît la valeur de ses joueurs et après quelques réglages le déclic se produit. A Ste-Féréole l’ASPTT l’emporte 3 à 2, et attaque sa marche en avant. Pour le premier match retour, les partenaires de Stéphane ROUSSY s’offrent le leader l’ES Brive à Bux. 2 buts de Stéphane MOREAU contre 1 de Laurent PEYRELADE. Ensuite les Postiers ne connaîtront plus la défaite. Ils terminent en tête avec 35 buts marqués et la meilleure défense avec 15 buts encaissés. Ils retrouveront leur place en DH.

Chapeau Monsieur FANTON.

Debouts: Robert DIVRY – Eric MACHEFERT – Eric FUEYO – Patrick RANTY – Michel BERNARDI – Pascal GAUDUFFE – Hervé THIERRY – Fred. THARAUD – Cristian FANTON

Accroupis: Bruno CHAMBRIER – Stéphane MOREAU – Slem ARAB – Francis BOULADOU – Stephane ROUSSY –Joël RIFFAUD.

Equipe finaliste du championnat de France des ASPTT.

Debouts : Jean-Luc WEINSBERG – Joël RIFFAUD – Christophe MICHELON – Stéphane MOREAU – Pascal GAUDUFFE – Patrick MOREAU – Stéphane ROUSSY – David FELIX – Jean VERNAT

Accroupis : Robert DIVRY – Bruno CHAMBRIER – Gérard DESBORDES – Francis BOULADOU – Frédéric THARAUD – David CAGNAC – Pierre FONTANILLAS.

 

91/92: LF, ASPTT, question de suprématie

Pas question d’ascenseur, FANTON annonce le maintien mais veut s’en donner les moyens. Il fait un recrutement judicieux avec un renforcement de toutes les lignes. MACHEFERT parti à Isle (seul départ) est remplacé par Christophe MATL. Arrivent JEANBLANC (Aixe) THENAILLE (Isle) BERTHELOT (Bellac) VALADAS et ROMEO (Lafarge) TEXIER (Couzeix).

Le LF d’HUDANSKI, qui prévoit la D2 dans quatre ans…fait figure de grand favori. Bressuire,  Saint-Jean d’Angély et Châtellerault ont également des ambitions.

Début difficile, St-Jean d’Angély s’impose 2 à 0 à Bux. Mais les Postiers gagnent à Loudun, font un nul contre Rochefort, l’emportent à Niort et contre Ligugé. Ils sont troisième et le LF quatrième à un point.

Le 20 octobre c’est le derby tant attendu entre les deux clubs. Les hommes de FANTON sans doute paralysés par l’enjeu devant 1200 spectateurs, passent complètement à coté et s’inclinent lourdement 6 à 1. Mais leur moral n’est pas atteint et ils reprennent leur marche en avant. Ils battent Royan, La Rochelle, Isle, Bressuire, Angoulême, ramènent un nul de Melle et ne connaissent qu’une défaite contre Châtellerault. A la trêve ils sont second derrière St-Jean d’Angély, jusqu’au soir du 22 mars pour le match retour face au LF oû  les deux équipes se neutralisent 0 à 0. L’équipe d’HUDANSKI est toujours derrière. Finalement elle termine second laissant la montée en CF4 à St-Jean d’Angély. L’ASPTT est cinquième. Mais que la lutte fut belle.

Les Juniors sont sacrés champions du CO avec dix points d’avance sur… le LF, encore second.

Juniors champion du CO

Debouts : THARAUD, VINCENT, LAVOUTE, MONNERON, Rachid ARAB, CAGNAC, LAUCOURNET, CAILLAUD.

Accroupis : CARBONNEL, LAGEON, BAYLE, FONTANILLAS, FRETILLE, Mohamed ARAAB.

Absents :  DROUAL et  ROUSSANGE

 

92/93   DUR DUR…

Aux huit rescapés de la saison dernière, viennent se rapporter trois promus, Brive, Poitiers, Soyaux et pas moins de trois relégués de D4, Saintes,  Montmorillon, Niort St-Liguaire et un directement de D3 La Rochelle.

Ce qui fait un championnat à quinze équipes, très relevé avec un super favori le LF. Car HUDANSKI n’a plus de droit à l’erreur après avoir pris un an de retard sur le plan fixé vers la D2. Il recrute le Nantais Joël HENRY, VERGNET (Miramas) TRICOCHE (Le Touquet) MOINE (INF Clairefontaine) tous des joueurs qui ont évolué en D1 pour HENRY, en D2 et D3 pour les autres.

Pour Cristian FANTON c’est un sacré challenge à relever surtout qu’il déplore les départs de COUSTY (venu en cours de saison) FUEYO, JEANBLANC. Il récupère COCO (Isle) DAUBY (Nantiat) GIRAUDON (Feytiat) AGBOTON (Rilhac).

Les équipiers de Stéphane ROUSSY feront une saison sérieuse, compte tenu des forces en présence et termineront à une honorable 9ème place, gagnant ainsi le droit de poursuivre leur route en DH.

 

La réserve I de Joël BRACHET accède à la Promotion de Ligue.

 

Les juniors atteignent les 32ème de finale de la coupe Gambardella, ils sont éliminés par le Nîmes Olympique 4 à 0 à Bux.

L’équipe était composée de :  BEX –  LAGEON - DEVASCONCELLOS – DUTHEIL  AUBERT – GRANGER – BUSSIERE – PIRON – DELOMENIE - CAGNAC-MAZALEIGUE – AARAB  - ROUAULT.

 

93/94 : LA DERNIERE EN DH


Bernard FERMIGIER, ancien pro du défunt LFC, remplace Christian FANTON au poste d’entraîneur. Stéphane ROUSSY s’en est allé évoluer au niveau supérieur au LF 87. Slem ARAB et COCO sont également partis.

Les nouvelles recrues sont très jeunes. Gaël et Dorian NANOT (LF) SURAY (Feytiat) MEUNIER (Aixe) GORYL (St-Yrieix) MIRAC (St-Junien). Cela change profondément la physionomie de cette équipe. Une moyenne d’age de 22 ans et la perte de toute sa ligne d’attaque, amènent FERMIGIER à revoir ses objectifs sportifs et n’ambitionner que le maintien.

Pourtant la saison débute bien avec une victoire sur les maritimes de Laleu et une série de nul, Brive, Châtellerault, Guéret, Loudun. Au soir de la 6ème journée et après avoir battu Soyaux, l’ASPTT est 3ème à un point de Brive et de Niort St-Liguaire. Mais sans doute en surrégime, ils accumulent les défaites si bien qu’à la trêve ils sont classés 11ème et en position de reléguables. La 2ème partie le confirmera, et avec juste une victoire, 5 nuls et 7 défaites, les coéquipiers de Frédéric THARAUD ne pourront éviter la descente en DHR (création).

L’ASPTT aura passé 3 saisons en DH, qu’elle ne retrouvera plus.


 

Debouts: RANTY – DARNAJOU – MIRAC – VINCENT – G. NANOT – MATL –  D. NANOT

Accroupis: FERMIGIER – SOURY – RIFFAUD – MOREAU – SURAY – MEUNIER – DERSOIR.

Désireux de préparer l’avenir et pour le dernier match contre St-Liguaire, Bernard FERMIGIER et Michel THARAUD décident d’incorporer la quasi-totalité de l’équipe Gambardella qui a tant brillée dans cette compétition. Et pour cette ultime rendez-vous avec la DH, les partenaires de Stéphane BUSSIERE, donnent une réplique plus qu’honorable aux Niortais et obtiennent le nul 1 à 1.

Ces garçons ont réalisé un parcours exceptionnel, ne tombant qu’en 8ème de finale contre le RC Lens, le mercredi 27 avril à la plaine des jeux devant 1500 spectateurs. Ils firent jeu égal face aux joueurs de Daniel LECLERC pendant prés d’une heure avant de baisser pavillon, Fabien GORYL ayant même ouvert le score.

Pour couronner le tout, ils sont sacrés champions du CO.


Florent ROUBINET - Fabien GORYL - Teddy AUBERT - Elie LOUWAGIE - Pierre RESTOUEIX - Vincent DUTHEIL - Stéphane BUSSIERE - Christophe BEX - Frédéric CARBONNEL - Sébastien SAVARY - Frédéric DELOMENIE - Stéphane GRANGER-Olivier PIRON

 

94/95   La DHR ?  Une PH plus

 

Le niveau de cette compétition ne doit guère, dans un premier temps, dépasser celui de la PH dans la mesure où l’ensemble des clubs en est issu. Conséquence de cette création, notre réserve, bien à sa place en PL, se retrouve parachutée en PH. Un cadeau empoisonné pour les hommes de Joël BRACHET, qui ne vont pas décoller de la dernière place.

Pour l’équipe I c’est une saison sans problème. Bien installés dans le haut du tableau, les joueurs de FERMIGIER restent longtemps dans le sillage du CEP Poitiers. Ils terminent à une honorable 4ème place.

Les juniors de Michel THARAUD se distinguent à nouveau en Gambardella et disputent les 16ème contre le RC Toulon le mercredi 22 février à  Bux. Privés de Sébastien SAVARY blessé, de Stéphane GRANGER et Olivier PIRON retenus par leurs études, ils font match nul 1 à 1 (but de Ludo DA SILVA) et sont éliminés aux tirs au but.

L’équipe est composée de : Christophe BEX – Teddy AUBERT – Elly LOWAGIE – Frédéric CHAIZE – Guillaume ROCHER – Jérôme DUPUY Taoufik DJEMIAT – Ludo DA SILVA – Florent ROUBINET – Jérôme METTAI – Philippe MICOL – David PLOUVIER – Sébastien SAUTIVET.

 

 

95/96 : Montée ou descente ?


Cette deuxième saison d’existence pour la DHR parait plus équilibrée. L’écrémage ayant été fait. L’équipe de Bernard FERMIGIER, donnée favorite par la presse, est bien armée pour jouer les premiers rôles.

Les départs de GORYL (Aixe) MEUNIER (Condat) METTAI (ES Brive) sont compensés par les arrivées de JEANDEAU (LF) JARDINIER  et GARDELLE (Couzeix) SARDIN (Oradour sur Glane) CEROUX (Bellac) DESPLAT (ES Brive).

Sans doute victime d’un excès de confiance, les équipiers de Christophe BEX font un début  catastrophe. Un cinglant 6-0 à Aixe et un 5-1 encaissé à Buxerolles contre Isle, les replacent en face de la dure réalité du championnat.

Il faut attendre la cinquième journée avec des victoires sur St-Savin et sur l’ES Marchoise, pour engranger les premiers points. Mais l’espoir est de courte durée, le LF inflige un sévère 6-0 aux Postiers sur leur terrain, ce qui les replonge dans le doute. Décidément la mayonnaise ne prend pas. Ils restent scotchés à la neuvième place et sont même reléguables avant de se sauver de justesse grâce à une victoire sur Ussel à une journée de la fin.

Par contre la PL de Marc GIRAUD réalise un parcours remarquable. Longtemps en tête de sa poule, elle se classe troisième.

Les minimes de Jacky RUCHAUD disputent les barrages pour l’accession en national moins de quinze ans contre l’ASPTT La Rochelle. Après une défaite 2-3 à Bux, ils réalisent l’exploit en l’emportant 3-1 chez les Maritimes (buts de Pierre et Vincent GARRON et Jérémy ROUX).


96/97 : GALIENNE au commande


FERMIGIER s’en va et c’est Fabrice GALIENNE, qui vient d’obtenir son BE1, qui le remplace. C’est sa première expérience d’entraîneur et une DHR pour débuter c’est un pari osé. Il est épaulé par Michel THARAUD sur le banc.

L’effectif n’a guère évolué. Cyril VINCENT est parti au Palais, Ludo DA SILVA à St-Yrieix. Reviennent METAI de Brive et David BAYLE de Beaubreuil.

Après un début difficile, trois défaites, les Postiers vont partager les points à Aixe le favori de la poule. Deux victoires, sur Rilhac et Donzenac, les remontent à la quatrième place. Ils resteront bien calés dans le milieu du tableau et conduiront leur saison sans problème.

Ce sera un ¨copier coller ¨ pour la PL de Marc GIRAUD.

Les Nationaux de Jacky RUCHAUD font également un  bon parcours dans un championnat très relevé. La venue de Loïc GUILLON n’y est pas étrangère. Ils terminent à une honorable septième place.

Loïc GUILLON rentre au centre de formation du FC Nantes en 1998. Il jouera 119 matchs en Ligue 1, finaliste de la coupe de la Ligue en 2004, il est aujourd’hui à Vannes Ligue 2.

Debouts: Loïc GUILLON – Benoît DAVEZAC – Cédric DESCHAMPS – Nicolas MICHON – Alexandre CHADOUTEAU – Julien BLANCHARD – Vincent  BONNET – Pierre GARON.

Accroupis : Michel BROUARD – Lionel AH-THIONE – Damien RIBIERE – Johann BERTHELOT – Vincent GARON – Julien JACQUEMAIN.


97/98  BEGOUT le retour


Fabrice GALIENNE part entraîner Bessines. Le choix d’un nouvel entraîneur s’avère compliqué. Et ce n’est qu’en dernier ressort que Philippe BEGOUT accepte de réintégrer le club. Mais le recrutement en fait les frais et c’est sans aucun renfort que l’on repart. Par contre AUBERT, BEX, BOINE, DELHOMENIE, JEANDEAUD, SAVARY sont partis.

BEGOUT mesure alors l’ampleur de la tâche qui l’attend pour pouvoir assurer le maintien. Et ce n’est pas le premier match qui le rassure, une défaite à domicile contre Brive. Mais cette équipe a du caractère et ne manque pas d’éléments de valeur. Philippe va vite trouver la bonne formule, si bien qu’en cinq matchs, les partenaires d’Olivier DESPLAT s’installent à la deuxième place derrière Isle. Et à la trêve ils sont seuls leaders. Finalement la montée sourira aux Islois de SORIAT, les Postiers se classant second. Qui aurait dit….

Par contre la PL qui  paye le manque d’effectif, ne décolle pas de la zone rouge et ce n’est que lors de la dernière journée, grâce à une victoire sur Rochechouart, qu’elle se sauve.

Les quinze ans de Jacky RUCHAUD ne peuvent conserver leur place dans le championnat national.

 


Debouts : Philippe BEGOUT– Romain GARDELLE – Elie LOUWAGIE – Renaud GRIFFITE – François DESCHAMPS –

François MICHEL – Toufik KEBBACHE – Frédéric CHAIZE – Thierry BALLATOR

Accroupis : Stéphane MOREAU – Olivier DESPLAT – Alain JARDINIER – Patrice PELAUDEIX – Eddy VERDIER –

David PLOUVIER.

 

 

98/99 : Noir c’est noir


Alors que tous les clignotants sont au vert après une super saison 97/98, tout laisse à penser que celle-ci sera la bonne. PELAUDEIX et VERDIER s’en sont allés, ils sont remplacés par Fabien MANEUF (Nieul) Teddy AUBERT (de retour) et Cédric VILLEGER (LF 87).

Les Jaunes et Rouges sont donnés grands favoris et le ¨Popu¨ se demande qui pourra leur barrer la route de la DH.

On est loin de penser que débute une saison galère.

Un cinglant 3-0 concédé à Bux contre Tulle, donne le ton. Une défaite à Ussel contre une petite cylindrée et une élimination au premier tour de la coupe de France contre une PL, plongent les hommes de BEGOUT dans le doute. La belle mécanique de la saison dernière est sérieusement grippée. Avec 4 victoires seulement, 7 nuls et 11 défaites, les Postiers ne peuvent éviter la relégation en PH.

Décidément le costume de favori ne nous va pas du tout.

Marc GIREAU connaît la même désillusion avec sa réserve 1, qui retrouvera le championnat de district.

L’ASPTT a pris un grand coup sur la tête. Il y a comme ça des saisons maudites.

 

Debouts : Daniel BRACHET – Elie LOUWAGIE – Julien MICHEL – Frédéric CHAIZE – François MICHEL –

Olivier DESPLAT – François DESCHAMPS – David PLOUVIER- Philippe BEGOUT– Marc GERMANNAUD

Accroupis : Fabien MANEUF – Florent ROUBINET – Dominique BARATAUD – Alain JARDINIER – Teddy AUBERT Edouard REBELO – Thierry BALLATORE.

 

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 22 Joueurs
  • 5 Supporters

Participez et tentez de remporter le concours de pronostics "Concours de pronostic 2013/2014" !

Derniers inscrits au concours

Benoit Murith
Inscrit depuis le 17/10/13
Clément Pressigout
Inscrit depuis le 10/10/13
Alex'Hihut Prezinat
Inscrit depuis le 09/10/13